Vous ne gagnerez pas

Publié le 15 Novembre 2015

Il est encore venu le temps de la tristesse
Ils n'avaient que le tort de chanter l'allégresse
En hommage à la vie et aux brins de bonheur.
France pâle grimace aux assauts de douleurs.

Les loups noirs de daesh sont entrés dans Paris
Mordant les jeunes chairs de leurs balles fumantes
Arrachant à la vie en rivières sanglantes
Des innocents aux pères, aux mères et fratries.

Mais Mariane touchée, poing dressé se relève,
Et flotte en étendard les mots de liberté,
Les mots d'égalité et de fraternité
Brandis par les français en de solides glaives.

En dépit des blessures, vous ne gagnerez pas.
Les ires anonymes de toutes confessions,
De toutes origines, de toutes opinions,
A vous loups de malheur signeront vos trépas.

Zazou

15.11.15

Rédigé par zazou

Repost 0
Commenter cet article

Martine 11/08/2016 03:11

Bonjour zazou,

magnifique poème sur ce drame qui nous a tous frappés au coeur. Hélas, il n'est que trop d'actualité une fois de plus

Pensées amicales

Monicalisa 10/05/2016 15:18

Un petit passage et petit coucou d'amitié. Bisous et douce journée. Monique

Mamy 15/11/2015 19:00

J'attendais ton poème
Merci pour ces mots sur les maux