Petite allégorie

Publié le 18 Janvier 2017

 

 

Empruntant ma voiture par un matin d'hiver

Ayant figé la vie sous ses griffes glacées,

M'en allais en silence à mes travaux divers

Sur la route en lacets, lassée par les gelées.

 

J'errais lentement quand au détour d'un virage

La nature s'offrit comme un divin mirage.

Le soleil mollement diffusait es rayons

Enflammant les montagnes nichées à l'horizon.

 

Elles apparaissaient, parées de l'élégance

Des rêves éveillés, nimbées d'évanescence.

Leurs silhouettes bleutées auréolées de rose

Toisaient de leur hauteur la vanité des choses.

 

Ainsi va ce poème, petite allégorie

Au nom des petits riens fugaces et légers.

Né de cette vision de fantasmagorie

Il chuchote ces mots en rimes imagées.

 

Zazou

18.01.2017

 

 

Rédigé par zazou

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article